Conditions d’acceptation

Les emplois proposés touchent des domaines très divers puisque les bases reconstituent, en modèle réduit, l’activité d’un village. Les districts ont donc besoin de cuisiniers, de maçons, de médecins, de plombiers, d’électriciens ou de manoeuvres… L’origine des candidats est elle aussi très variée : agents des différents corps de la fonction publique en service détaché, militaires des trois armes mis à disposition (Partex), agents issus du privé (contrats à durée déterminée).

Une grande aptitude à la vie collective en milieu confiné

En plus, de leur qualification professionnelle, les candidats doivent absolument posséder une grande aptitude à la vie collective en milieu confiné. A cet égard, l’ensemble des personnels recrutés est soumis, en sus des entretiens d’embauche classiques, à des entretiens psychologiques, de manière à évaluer leur capacité à supporter une vie en collectivité dans des conditions d’isolement.

Les candidats suivent une visite médicale approfondie, déterminant les risques médicaux dans un contexte où les infrastructures de soins des districts et les possibilités d’évacuation des personnels restent limitées.

Recrutement et sélection

Les candidatures peuvent être présentées à partir de la métropole ou de La Réunion.

Pour le recrutement du personnel militaire, les prospections sont menées annuellement par l’intermédiaire des directions du personnel militaire. Le personnel est positionné sur des postes précis (gérant postal, service télécommunications, responsable infrastructure, mécanicien véhicule, technicien de la centrale électrique, logisticien…).

Pour le recrutement des salariés, les sélections se font, le plus souvent, en collaboration avec l’ANPE de Saint Pierre de La Réunion et l’AFPAR (agence pour la formation professionnelle des adultes de La Réunion) qui organise au besoin des tests pratiques d’évaluation. Les postes sont précisés selon les chantiers en cours.

Pour le contrôle des pêches, la sélection se fait à partir de CV et lettre de motivation et après un entretien individuel. La formation du contrôleur de pêche se fait au muséum national d’histoire naturelle pour la partie scientifique et au siège du Territoire à La Réunion pour la partie technique et juridique.

Mise en place et relève sur les districts

La relève se fait tout au long de l’année, de manière étalée sur les quatre rotations du Marion Dufresne selon les postes et les fonctions.

Sur la rotation du mois d’août, arrivent sur chaque base le chef de district, les personnels chargés de la maintenance des bases (généralement des personnels d’origine militaire), les scientifiques sont concentrés sur les rotations de novembre et décembre faisant débuter la campagne d’été jusqu’en mars pendant laquelle les équipes des laboratoires scientifiques étudient sur le terrain la faune et la flore. Les volontaires civils à l’aide technique débarquent en décembre pour un séjour d’un an.

Les salariés chargés de la maintenance (personnels tous corps d’état), du soutien de la base (personnels de cuisine, berger), sont généralement mis en place en mars et en août.

 

 

 

 
  Haut de page
 © 2010 Taaf     Mentions légales     Plan du site