Depuis 1994, l’administration des Taaf ouvre la possibilité à un nombre limité de touristes de visiter les 3 districts austraux lors des 4 rotations annuelles du Marion Dufresne. Les Taaf ne font pas de tourisme en terre Adélie.

Ce navire de souveraineté ayant pour mission prioritaire le ravitaillement et la relève des personnels des trois districts, l’accueil de touristes à bord ne peut être qu’une possibilité, non une proposition systématique. Le nombre de places disponibles par rotation, conditionné par le programme logistique du bateau, est fixé pour chaque rotation par le territoire.

Il peut arriver que, pour des raisons opérationnelles, le bâtiment ne puisse accueillir aucun touriste à bord. Les aléas météorologiques et logistiques auxquels sont soumis les touristes confèrent à chacune des rotations du Marion Dufresne un caractère unique et original.



 

Voyage vers les îles australes à bord du Marion Dufresne :
La Réunion -> Crozet -> Kerguelen -> Saint-Paul et Amsterdam -> La Réunion

(Escale non garantie à Saint-Paul, possible à l’île Maurice en début ou fin de rotation)
- 28 jours en moyenne
- 9000 km parcourus
- 12 à 14 jours de mer
- 12 à 14 jours d’escale
- conférences à bord
- excursions sur les districts

Ces terres extrêmes ne sont accessibles que par la mer : il faut quatre à six jours pour atteindre les îles australes, depuis la Réunion. Leur nature sauvage et préservée, leurs sites souvent grandioses, leur faune abondante et exceptionnelle, fascinent les quelques privilégiés qui y accèdent. Afin de maintenir intact cet environnement unique, chaque groupe de touristes est accompagné pendant toute la durée de la rotation par un guide des Taaf qui organise le déroulement du séjour à bord et lors des escales sur les districts.

Séjour à bord du Marion Dufresne :

Conçu pour effectuer de longues missions dans des mers difficiles, le Marion Dufresne est un navire confortable, comparé à un cargo traditionnel, mais qui ne prétend pas offrir les prestations d’un paquebot de croisière.

Les passagers touristes ont la possibilité de voyager en cabine individuelle ou en cabine double partagée (selon la place disponible).

Le guide présente, soit lui-même, soit en organisant des conférences, l’activité des Taaf, son organisation, les recherches qui y sont menées, la manière dont on y vit, les colonies animales, le fonctionnement du bateau…

 

Les escales :

Les descentes à terre sont organisées en fonction des impératifs logistiques et météorologiques. Elles s’effectuent presque exclusivement en hélicoptère... ou par moyen nautique (zodiac) si le temps ne le permet pas !

Les touristes descendent sur chacune des trois bases - Alfred-Faure à Crozet, Port-aux-Français à Kerguelen, Martin-de-Viviès à Amsterdam - et dorment à bord du bateau tous les soirs. A Kerguelen et Amsterdam, une nuit en refuge peut être organisée. L’escale à Saint-Paul est fréquente, mais ne peut être garantie. En effet, depuis 2007, l’île de Saint-Paul est classée en réserve naturelle intégrale interdisant la descente à terre.

Sur chaque district, différents sites, remarquables pour leur patrimoine biologique ou historique, sont susceptibles d’être visités.

Télécharger la brochure

 

 

 

 

 

 • Voyage vers les îles australes
 • Calendrier et tarifs
 • Questions fréquemment posées

 

 

 

  Haut de page
 © 2010 Taaf     Mentions légales     Plan du site