Les îles Éparses sont constituées par les îles Glorieuses, Juan de Nova, Bassas da India, Europa et Tromelin. Cette dernière est située au nord-ouest de la Réunion, tandis que l’ensemble des autres îles se trouvent dans le canal du Mozambique.


 

Voyage vers les îles Éparses

Un accès très limité

Plusieurs tentatives d’exploitation économique ont eu lieu au début du 20ème siècle (exploitation de coprah, de guano..) mais aucune n’a perduré. Dans les années cinquante, des stations météorologiques ont été implantées sur Europa, Juan de Nova, Glorieuses et Tromelin. Elles ont toutes été automatisées à l’exception de Tromelin où travaillent quatre météorologues. Depuis 1973, un détachement militaire de 15 hommes est implanté sur Glorieuses, Juan de Nova et Europa. Bassas da India, recouverte à marée haute, est inhabitée. Les îles Éparses sont ravitaillées de la Réunion par avion militaire. Cet isolement implique la mise en place par l’administration des Taaf d’une chaîne logistique complexe.

Un environnement préservé

Qualifiées de véritables sanctuaires écologiques, ces îles disposent d’un patrimoine biologique terrestre et marin remarquable. La zone nord du canal du Mozambique à laquelle elles appartiennent est reconnue par tous les scientifiques comme un des points privilégiés de la biodiversité. L’isolement géographique, le caractère insulaire, une occupation humaine historiquement très limitée les ont protégés. Classées en réserves naturelles depuis 1975, elles servent de témoin, de « point zéro » pour certaines études scientifiques. Certaines de ces îles ont une végétation quasi originelle, en particulier Europa qui dispose d’une mangrove intacte, et présentent une grande richesse patrimoniale. Elles abritent des populations d’oiseaux marins importantes (Frégate du Pacifique, Frégate ariel, Fou masqué, Fou à pieds rouges, Fou brun, Phateon, Sternes... ). La zone nord du canal du Mozambique est reconnue comme un des hot spots de la biodiversité marine (cétacés, poissons, récif corallien, hydraires). Europa constitue probablement le plus grand site de ponte de tortues marines au monde (tortues vertes (Chelonia mydas) et tortues à écailles ou imbriquées (Eretmochelys imbricata).

 

 

 

 

 

 • Voyage vers les îles Éparses
 • Calendrier et tarifs

 

 

 

  Haut de page
 © 2010 Taaf     Mentions légales     Plan du site