La prise en compte de l’environnement dans le Territoire répond à deux problématiques sensiblement différentes. La terre Adélie, partie du continent antarctique, est régie par un dispositif découlant de différents traités internationaux, les trois autres districts entrent dans un cadre plus classique.

 

Crozet, Kerguelen, Saint-Paul et Amsterdam

Contexte et statut actuel

Les îles françaises de Crozet, Kerguelen et Saint-Paul et Amsterdam abritent la diversité spécifique d’invertébrés et de plantes la plus importante des îles subantarctiques.

Les vertébrés sauvages y constituent les biomasses les plus riches de la planète. Plantes et animaux présentent des adaptations originales développées au cours de plusieurs millions d’années d’évolution dans un isolement total, au sein de l’océan austral, à des milliers de kilomètres de tout continent.

Certaines des îles des Taaf bénéficient d’une protection particulière, au moins dans le domaine biologique :

  • un décret de 1938 érige certaines zones en Parc National Antarctique Français ; cette protection s’attache principalement à réglementer la chasse aux pinnipèdes.
  • un arrêté de 1985 crée des zones réservées à la recherche scientifique et technique ; cette protection des sites est fixée pour une durée maximale de cinq ans et s’applique sur 16 sites.
  • un arrêté de 1985 restreint l’accès de certaines îles du Territoire ; cette protection s’applique sur une dizaine de sites ayant une très forte valeur patrimoniale.

Quant au domaine marin, il faut signaler que les îles Crozet et Kerguelen sont incluses dans le sanctuaire de l’océan austral pour les cétacés (depuis 1994) et font partie de la zone couverte par la Commission pour la Conservation de la faune et de la flore de l’Antarctique (CCAMLR, 1982).

Certaines activités sont réglementées par des arrêtés du Territoire :

  • un arrêté de 2004 interdit toute exploitation des cétacés dans les ZEE des trois districts.
  • un arrêté de 1997 interdit la pêche dans les eaux territoriales des îles Crozet ; des dérogations peuvent toutefois être accordées pour des campagnes expérimentales.
  • un arrêté de 1997 interdit la pêche dans les eaux territoriales de Kerguelen et réglemente la pêche dans la ZEE.
  • un arrêté ministériel de 1995 protège intégralement les mammifères marins des Taaf.
  • un arrêté ministériel de 1998 protège intégralement les oiseaux autochtones des Taaf.
  • deux arrêtés de 2001 interdisent l’introduction d’animaux domestiques et celle de spécimens d’espèces animales ou végétales non indigènes.

 

 • Introduction
 • La terre Adélie
 • Crozet, Kerguelen, Saint-Paul et Amsterdam
 • Les îles Éparses
  Haut de page
 © 2010 Taaf     Mentions légales     Plan du site